Les 7 livres que j’ai préférés en 2017

Crédit photo : Kaboompics // Karolina from Pexels 

Comme vous le savez, l’an dernier je m’étais fixé un objectif très ambitieux en terme de lecture. J’avais démarré l’année sur les chapeaux de roue (40 livres lus entre janvier et juin), et je m’étais un peu essoufflée au deuxième semestre. Malgré tout, j’ai lu une soixantaine d’ouvrages finalement !

J’ai presque réussi à boucler chaque catégorie que je m’étais fixée, j’en ai lu d’autres qui ne rentrent dans aucune catégorie, simplement parce que j’en avais envie !

Ce défi lecture que je poursuis depuis 3 ans maintenant me sert à repousser mes limites, à découvrir des livres vers lesquels je ne serais jamais allée sinon, mais je ne veux pas qu’il devienne une contrainte de plus dans une vie déjà bien remplie.

Je vous partage mes 7 coups de coeur  de 2017 :

  • Autobiographie de Martin Luther King. Il ne s’agit pas vraiment d’une autobiographie, mais d’un recueil de textes qu’il a écrits. J’ai mieux compris les raisons de ses choix, de son engagement politique. J’ai mieux compris le long chemin parcouru, bien avant le fameux discours « I have a dream ». Je le recommande à tous les humains, environ, et particulièrement à ceux qui ont envie d’aller vers des lectures qui vous aident à grandir, sans être rangées dans l’étagère Développement Personnel. Disponible en librairie et sur Amazon.

martinlutherkingautobiographie

  • Les chats de hasard de Annie Duperey.
    L’univers a de drôles de façon de communiquer. J’ai démarré ce livre grâce à la consigne : lire un livre avec un chat sur la couverture. J’aime Annie Duperey, l’énergie qu’elle dégage, et le grain de sa voix qui me font tant penser à une femme admirable et courageuse que je connaissais. Je démarrais le dernier chapitre de ce livre au moment où j’ai appris, stupéfaite, que cette femme venait de perdre la vie dans un accident tragique et complètement improbable. Cette lecture a donc eu une saveur amère, mais les mots d’Annie Duperey étaient très touchants, même pour une fille qui ne raffole pas des chats. Disponible en librairie ou sur Amazon.

leschatsdehasard

  • Underwater de Yuki Urushibara :  Jusqu’ici, je pensais que les bandes dessinées japonaises (honte sur moi) ne racontaient que des histoires de super héros ou de peines de coeur dégoulinantes. La couverture de ces album m’a attirée comme un aimant, et j’ai définitivement adoré ! Moderne et empreint de nostalgie à la fois, cette histoire raconte les étranges voyages effectuées par une adolescente dans un village qui ne semble exister que lorsqu’elle est insconsciente, pendant une vague de chaleur sans précédent. Les deux tomes se lisent très rapidement, et m’ont donné envie de découvrir d’autres titres de ce genre. Disponible en librairie spécialisée ou sur Amazon.

underwater

 

  • Travailler avec le sketchnoting de Audrey Akoun, Philippe Boukobza et Isabelle Pailleau : Utilisatrice de la technique du mind mapping depuis plusieurs années, et fan de la technique de la prise de notes graphique, ce livre était un bon moyen de reprendre les bases de cette méthode qui combine synthèse et dessins pour mieux retenir un message. Comment structurer l’espace, comment choisir et mettre en valeur les informations que l’on y écrit. Le guide est très bien fait, et j’ai aimé les témoignages des 3 auteurs qui partagent leur expérience personnelle avec cette technique ! Je lai tellement aimé que je pense l’acheter pour l’avoir à portée de main ! Disponible en librairie, et sur Amazon.

Travailler avec le Sketchnoting

  • Papa-longues-jambes de Jean Webster : Je relis régulièrement des classiques que j’ai adorés enfant, et celui est dans mon top 10 ! Il transcrit les lettres qu’une jeune orpheline est obligée d’envoyer au bienfaiteur qui finance  ses études à l’université. Il peut se lire en une journée, ou se savourer au rythme d’une lettre par jour. On voit l’héroïne grandir et se questionner sur sa place dans le monde, sur la carrière qu’elle veut choisir. Disponible en brocante ou sur Amazon

Papa longues jambes

  • Quand la nuit devient jour de Sophie Jomain : J’ai choisi ce livre pour ma catégorie « un livre écrit par quelqu’un que tu admires »  mais il aurait pu convenir tout à fait à « un livre que tu finiras en larmes le coeur battant » ou « un livre sur un sujet difficile ». Un roman très lucide à propos de dépression, de mal-être, d’euthanasie… et évidemment je ne vous raconte pas la fin ! L’auteure, Sophie Jomain, s’est fait connaître avec des sagas fantastiques et de bit-lit (littérature où on se fait mordre en Anglais, autrement dit, qui parlent de vampires!). Ce livre pour autant est ancré dans le réel, et chacun peut y trouver de quoi mieux comprendre les personnes atteintes de dépression. Format poche nouvellement disponible en librairie ou sur Amazon

 

  • La valse des arbres et du ciel de Jean-Michel Guenassia : Le personnage de Vincent Van Gogh reste mystérieux à bien des égards, et ce livre choisit de raconter les derniers jours du peintre, sous le soleil d’Anvers sur Oise, en imaginant ses relations avec des notables , la famille Gachet. Ce roman mêle des informations historiques et des éléments d’intrigue imaginés par l’auteur, et laisse entrevoir ce qu’aurait pu être le quotidien de Van Gogh pendant ses dernières semaines. J’ai choisi ce livre pour sa couverture, en espérant pouvoir retourner au musée Van Gogh d’Amsterdam. Disponible en librairie et sur Amazon.

La valse des arbres et du ciel

 

En 2018, je voudrais continuer à découvrir de nouveaux titres, mais en me mettant un peu moins la pression que l’an passé.

Et comme vous étiez plusieurs à me questionner sur ce défi l’an dernier, je vous propose de me rejoindre !

Avec « seulement » 12 catégories, une par mois de l’année ! Bon ok on est le 15 janvier, mais mieux vaut le 15 janvier que le 30 décembre, non ?

Je serai heureuse de vous lire en commentaires, si vous avez aussi lu l’un de ces livres, ou si vous voulez me partager vos coups de coeur de l’année dernière, je serai ravie ! Et si vous souhaitez participer au défi lecture, revenez demain sur le blog, je posterai la liste pour le défi 2018 !

Dans l’article, certains liens vers des sites extérieurs sont de couleur mauve / violet. Ils renvoient vers des partenaires de ce blog. En cliquant dessus, le site de destination enregistre que vous venez d’ici. Si achetez des produits ou services sur ces sites (mentionnés dans l’article ou non), une commission est reversée au blog Les Chemins de Serendip, sans surcoût pour vous. Cette commission est un soutien pour moi et pour mon travail, merci à vous !

Pour mon anniversaire…

Plus les années passent, moins je ressens d’enthousiasme à l’approche de mon anniversaire.

J’ai souvent la sensation parfois désagréable d’avoir accompli moins de choses que ce que j’avais prévu, et ces dernières années particulièrement, j’ai du mal à me réjouir de cette date qui approche.

Pas envie de cadeaux, pas envie de célébrer. Pour autant, j’adore le mois de septembre : la rentrée scolaire, les fournitures, les couleurs de l’automne. Alors ça compense un peu…

Aujourd’hui, j’ai 34 ans.

L’année passée a été riche d’enseignements, épuisante à pleins de niveaux. Et même si pour cette rentrée, je ne suis plus enseignante, j’essaie de trouver des raisons de me réjouir !

Les livres sont une grande source de plaisir et de réconfort pour moi, alors je vais vous parler de 5 livres qui prennent une place particulière dans mon coeur. Et je peux dire avec fierté que j’ai déjà rencontré les 5 auteurs de ces livres et que je les admire tous et toutes.

Mon appareil photo est capricieux ces derniers jours, alors je ne vais glisser dans cet article, que les couvertures des livres trouvées sur Amazon.

  1. Orgueil et Préjugés de Jane Austen, illustré par Margaux Motin

Il y a quelques mois, j’ai vu passer sur le compte Instagram de Margaux Motin, auteure et dessinatrice de BD, qu’elle allait travailler à une version illustrée de ce grand classique de la littérature anglaise. La production de cet ouvrage était rendue possible avec un financement participatif sur la plate-forme Ulule, organisé par les éditions Tibert..

Alors j’ai contribué, en me disant que ce serait mon cadeau d’anniversaire !

Le livre est arrivé il y a quelques semaines et c’est un bel objet avec du papier de bonne qualité, un design incroyable, et des illustrations drôles, respectueuses de l’esprit de Jane Austen avec juste la touche de modernité de Margaux qui me fait exploser de rire !

couverture Orgueil et préjugés

J’ai été tirée au sort pour participer à une dédicace, à Clermont-Ferrand, et même si je n’avais pas du tout prévu cela pour le week-end, j’ai tout laissé en plan et j’ai organisé mon trajet pour Clermont-Ferrand. Ce qui nous amène au livre suivant…

2 Daddy Cool de Pacco

Cela fait plusieurs années que je suis Pacco, d’abord sur son blog, puis sur les réseaux sociaux. A la maison, nous avons ses deux albums Maé Saisons 1 et 2. Mes deux grands sont tombés dessus  et se sont bidonnés des répliques et bêtises de cette petite fille, ainsi il faut l’avouer, que du désespoir de ses parents …

La suite du travail de Pacco a reflété l’évolution de sa vie personnelle. Son trait de crayon s’est affiné, et il a commencé à choisir différemment ses couleurs, notamment grâce à l’influence de Margaux. Vous vous souvenez, Margaux ? J’en parlais juste au-dessus.

Pacco et Margaux vivent ensemble dorénavant, et quand leurs éditeurs sortent leurs ouvrages à la même période, ils peuvent s’asseoir côte à côte à une table et dédicacer de concert.

Daddy cool vient raconter le quotidien plus ou moins romancé de leur famille recomposée : un papa, une maman et leurs deux filles.

En lisant Pacco, on pourrait penser qu’il est un grand ado un peu attardé, toujours la main dans le paquet de M&m’s ou sur la manette de la Wii. Derrière ces apparences, quand on lit ses publications avec attention, on lit entre les dessins ses angoisses de père, ses réflexions plus profondes sur le sens de la vie (si si !), et une certaine gravité.

couverture daddy cool

En allant à Clermont, j’ai donc eu la chance de rencontrer à la fois Margaux Matin et Pacco, et de faire dédicacer leurs deux ouvrages les plus récents. J’avais vraiment peur de rester stupidement silencieuse, mais j’ai réussi à dépasser cela et à échanger autre chose que des banalités avec lui.

Si vous connaissez un chouette papa dans votre entourage, et que vous avez un cadeau à lui faire, n’hésitez pas !

3. Petit guide pour grand bullet de Julie du blog Zunzun

Mon aventure à Clermont-Ferrand ne s’est pas arrêtée là, et grâce aux merveilles de Facebook et d’Internet, j’ai pu rencontrer pour la première une amie blogueuse, Julie !

Après l’avoir lue pendant plusieurs années sur son blog Working Mama, j’ai découvert un blog plus orienté Lifestyle, Zunzun, et Julie a eu un succès incroyable avec ses billets orientés sur le Bullet Journal (aussi appelé Bujo).. Ce système de carnet rassemblant journal, agenda, listes en tout genre change la vie de pas mal d’utilisateurs, moi comprise !

Il a été créé par un designer Américain prénommé Ryder Carroll, qui souffre de Troubles de l’attention, et en avait marre d’oublier des rendez-vous, de perdre les informations écrites sur des Post-it volants.

J’y ai converti plusieurs amies (Hélène, Renate, Steph, si vous passez par là !), et ce livre de Julie aux éditions Le temps apprivoisé est un outil idéal pour découvrir le bullet journal, et son prix tout petit en fait aussi un cadeau idéal. Vous pouvez lire l’article de Julie sur son blog pour en savoir un peu plus sur le contenu du livre. Si cela vous intéresse je peux vous faire un article plus détaillé sur le sujet du Bujo et comment je l’utilise, même si les ressources ne manquent pas sur les blogosphères française et américaine !

couverture petit guide pour grand bullet

4. Grandir librement de Eve Herrmann

Eve fait partie des références françaises en pédagogie Montessori. Maman de 2 enfants, elle a contribué à la création du Nido à Angers. Et après plusieurs années de scolarité montessorienne, son compagnon Benoît et elle ont fait le choix  de l’instruction en famille. Son blog est riche de textes qui nous font réfléchir, nous inspirent et nous encouragent à accompagner nos enfants en respectant leurs besoins.

Ses photos sont magnifiques, et ses deux filles Liv et Emy très attachantes. Elle sont également les héroïnes d’une série de livres dont Eve est l’auteur. Je vous en reparlerai sans doute à une prochaine occasion !

Dans le livre sorti la semaine dernière, intitulé Grandir Librement, elle partage ses réflexions sur la parentalité et la liberté qu’offre l’Instruction en Famille. Je ne l’ai pas encore lu, mais il est sur ma liste d’envies !

5. Compter, fabriquer, utiliser son matériel Montessori de Valérie Maëstre

C’est précisément aujourd’hui que sort ce précieux livre. Valérie Maëstre a été une des premières blogueuses francophones sur la pédagogie Montessori, avec son blog Montessori chez les Petits pois. Elle a ensuite lancé des ateliers puis co-fondé l’école Montessori d’Albi.

Riche de cette expérience, elle a commencé à animer des formations pour les parents qui pratiquaient l’Instruction en Famille et les instituteurs ou futurs éducateurs Montessori. Afin de transmettre sa passion montessorienne au plus grand nombre, elle publie aujourd’hui ce premier livre qui permet concrètement aux parents de comprendre la pédagogie Montessori, de fabriquer le matériel, et de le présenter de la manière adéquate.

Les textes ultra précis et les schémas permettent une vraie reproduction fine des véritables gestes utilisés en classe Montessori, et seront une base solide pour une vraie pratique montessorienne à la maison ou en classe. Evidemment, lire le livre seul ne suffit pas. L’observation d’une classe, la pratique avec le matériel et les échanges avec d’autres éducateurs seront indispensables, cependant ce livre apportera plus d’informations que certaines formations à distance hors de prix.

Ce livre est donc une référence, ne passez pas à côté !

Voilà, j’arrête là ma liste de livres pour aujourd’hui ! Pour vous procurer ces livres, je vous propose 3 options :

  • utiliser le nouveau site Librairies indépendantes qui vous permet de trouver parmi les librairies partenaires proches de chez vous celle qui a en stock le titre que vous voulez acheter.
  • aller chez votre libraire préféré et commander
  • acheter sur Internet et notamment sur Amazon. Si vous cliquez vers une des images ci-dessus ou un des liens ci-dessous pour acheter un des livres, je toucherai une commission sur votre achat, sans surcoût pour vous. C’est la première fois que je mets en place ce système, je me donne quelques semaines pour l’essayer.
  1. Orgueil et préjugés
  2. Daddy cool
  3. Petit Guide pour Grand Bullet
  4. Grandir Librement
  5. Compter, fabriquer et utiliser son matériel Montessori

Et vous, quels sont les prochains livres dans votre liste d’envies ou qui attendent sur votre table de chevet ? Quels sont les livres que vous vous êtes offerts ou fait offrir pour votre anniversaire ? 

Ma garde-robe capsule

Et oui, un billet mode sur ce blog, c’est bien une première ! (et ce sera sans doute la dernière…)

J’ai entendu parler de la garbe-robe capsule quand j’ai commencé à m’intéresser au courant du minimalisme. 

Le principe : avoir une garde-robe composée de peu d’éléments qui peuvent facilement s’assortir entre eux. 

  • on peut voir quelques exemples de la pionnière 
  • http://www.un-fancy.com/capsule-experiment/

J’avais commencé à me renseigner et d’un coup j’ai commencé à douter, pour ces 2 raisons principales : 

– Les gardes robes capsule observées dans les media (blogs de modeuses principalement) mêlaient avec aisance des pièces de créateurs et des vêtements de chaînes plus ou moins luxueuses… Mon budget ne permettrait jamais cela, et même s’il me le permettait, je ne suis pas sûre que je voudrais consacrer plusieurs milliers d’euros à ma garde-robe. 

– Sur certains des exemples, un T-shirt et un léger gilet semblaient suffire pour des tenues hivernales. Je suis vraiment hyper frileuse, j’ai coutume de dire que mon thermostat ne fonctionne pas. Je ne voyais pas comment adapter une jolie tenue avec un confort thermique. 

Et puis après la remise à zéro alimentaire que j’ai vécue en 2015, et une perte de poids durable, il a fallu me rendre à l’évidence et me reconstruire une garde-robe 3 tailles en dessous de ce que je possédais. 

Je repartais de zéro, c’était donc l’occasion idéale pour n’acheter que des vêtements jolis/pratiques et assortis ! J’avais un budget limité, et l’envie de ne plus réfléchir au moment de m’habiller le matin. J’ai donc plongé à pieds joints dans le concept pour une garde robe hivernale. 

J’ai d’abord choisi mes couleurs : 

J’ai choisi le gris comme couleur neutre. 

Le bleu marine comme classique. 

Le moutarde comme couleur d’accent. 

De là, je suis partie à la recherche de vêtements pratiques, facilement lavables (je vous rappelle que je travaille avec des enfants et que j’en ai 3 à la maison), et qui s’assortiraient bien ensemble. 

Comme j’ai peu de sens inné pour la mode, j’ai choisi une formule assez mathématique. 

Je porte tous les jours (oui, tous les jours  sauf exception) :

– un T shirt à manches longues

– un pull plus ou moins chaud

– un deuxième pull ou gilet par dessus

  • un tregging, hybride entre un jean et un legging…

Pour remplir mes placards, j’ai acheté environ un ou deux items de chaque couleur. Quelle facilité d’aller faire les boutiques avec cet objectif, de ne chercher que les vêtements bleus / gris / moutarde

Ce qui signifie que je porte environ 4 5 T shirts, 4 petits pulls, 4 gros pulls ou gilets, et 4 pantalons différents. 

J’y ajoute une écharpe, ou un snood, mon manteau gris, et voilà !

J’ai poussé le luxe jusqu’à assortir mes chaussettes aux couleurs que j’avais choisies (de la marque Braintree, ancienne collection), achetées chez nos amis Pierre et Diana du magasin El Market à Lille. 

Je n’ai plus à réfléchir le matin, je pioche dans chacune des catégories…

Alors oui, je porte toujours les mêmes vêtements, que je pourrais appeler mon uniforme, mais j’y gagne un temps fou et je limite la fatigue décisionnelle http://www.slate.fr/story/93689/fatigue-decisionnelle

Si ce principe vous plaît, n’hésitez pas à taper « capsule wardrobe » dans votre moteur de recherche, vous tomberez sur des images d’exemples tout à fait parlantes !